Crayon noir, note bleue

Crayon est un surnom qui peut prêter à confusion. Le jeune homme est musicien et victime de quelques amalgames qui alimentent sa biographie, et en jouer l'amuse.

Il a été skateur, assidu, un bon moyen de se forger une culture musicale et de goûter à la liberté. C'est peut-être cette pratique sans rêgle qui l'a décidé à poursuivre un chemin autre que celui qu'il a tenté : Les ateliers de Sèvres, célèbre institution d'art, de graphisme et d'illustration. Rapidement, il se rend compte que cette voie n'est pas la sienne.

Il était écoutant de musique, il se décide alors à passer à la vitesse supérieure. Youtube deviendra son prof à domicile : "J'ai regardé des tutos de piano, beaucoup, vraiment beaucoup, pour comprendre comment faire des accords. Un apprentissage de huit ans, et je suis toujours en plein dedans."

Ces premières compositions suscitent des réactions : "Quand à 18 ans tu reçois un email de Gildas de Kitsuné, ça fait un drôle d'effet !" La deuxième bonne surprise c'est qu'il se retrouve sur une compilation Parisien du label, puis il fait son premier concert, au Japon, avec Kitsuné où "Gildas, c'est Michael Jackson !" Crayon ne doute plus vraiment que la musique attend ses pavés à l'édifice.

Quand le musicien revient sur ses notes il ne parle pas de style mais d'atmosphère et de couleur qu'il souhaite adapter : "Ça peut aller de The Zombies à Drake, je dirai que c'est la couleur bleu qui revient quand je compose, en termes de synesthésie, et il y aussi la note bleue du jazz."


"On est esclave de l'inspiration" - Phoenix

 
Pour l'instant, on peut le classer dans la soul, langoureuse, chantée en anglais, en vogue en ce moment dans la French Touch nouvelle. Mais il a un regard certain sur une French Touch qui a su allier la chanson française avec des arrangements modernes. Le texte, la musicalité et l'harmonie. Subtilité et discrétion. Le groupe Paradis a été une sorte de révélation, il parle aussi de Arnaud Fleurent-Didier ou Flavien Berger qui ont su marier un style parlé, pas si loin d'un gainsbourg pas si sobre, avec une musique chaleureuse et prenante. Il pense aussi à Hamza et Myth Syzer, le rap français et ses transgressions l'intéressent.

Ensuite, ça digresse indifférement sur le dessin sur un masque de chat qu'il est en train de réaliser pour les Noces Félines, sa vie nocturne, son addiction aux réseaux sociaux, son sevrage récent : "J'ai un téléphone à 100 balles, cinq personnes ont mon numéro, dont ma mère.", le label Roche Musique qui sort ses disques, la recherche d'un batteur pour la semaine prochaine, le contrat social du follow, la culture du like... il conclut : "Quand tu es trop là-dedans, tu rates des choses, et pas le contraire."

CRAYON JOUERA AUX NOCES FÉLINES À REIMS