« Salut, je suis Follow-D, j'ai 28 ans, je suis graphic-designer le jour et artiste la nuit. Je vis dans une petite ville qui s'appelle Hemel Hempstead, au nord de Londres. J'aime la lumière, les formes, les volumes, la musique et être occupé ! »

Artiste et Anglais, Duncan Hastie baigne dans la culture et la géométrie, il s'en sert pour créer et dessiner. Il réfléchit et transcende son art en s'immegeant dans d'autres pays, pour mieux revenir sur une plage et peindre une planche de surf pour le GromSearch...

* Comment tu as commencé à dessiner ?

J'ai grandi dans un environnement créatif et on m'a encouragé à l'être, le fait de dessiner est devenu très naturel pour moi. Je faisais des crobards sur mes cahiers de texte, je peignais ou je décorais mon skate. Depuis mon plus jeune âge, je dessine et je crée.

* On remarque tout de suite les formes et la géométrie dans tes dessins...

Pour moi, la forme, c'est le plus important. L'ensemble est la clef de mon travail, ensuite viennent le motif et l'intérieur, c'est comme une seconde peau. J'aime imaginer comment le motif peut s'intégrer dans tout ce que je peux croiser, j'en suis carrément obsédé. Pour moi, les formes, les motifs et la géométrie, ce sont les choses les plus naturelles à dessiner. Je suis aussi perfectionniste et ambitieux, ce qui se retrouve dans des dessins complexes.

Quand je dessine, les motifs s'assemblent naturellement et je crois vraiment que c'est comme ça que je dois faire les choses. Ça donne à mes dessins de la profondeur et de la complexité, et j'espère que celui qui regarde sera intrigué. Je travaille perpétuellement sur la relation entre les formes, et je construis aussi un corpus de formes que j'ai déjà dessinées. J'aime certaines d'autres moins, je les modifie pour les complexifier. C'est ce que je fais, avoir un style et donner une direction.

J'aime à penser comment les gens vont regarder mon travail et découvriront les lignes et intrigues.

* Il y a aussi de la géographie...

Oui, les pays et leurs cultures me fascinent. Je suis allé au Mexique récemment et ça a changé ma perception des choses, et par conséquent mon travail. Le pays, sa culture sont empreints de mysticisme, de beauté et d'histoire. C'est vraiment un lieu unique avec des formes et des motifs que j'ai consciemment et inconsciemment intégrés, et qui sont apparus dans mon travail. Toutes ces formes exotiques ont toujours eu une place dans mes œuvres.

Qu'est-ce qu'il y a de plus fascinant que des paysage à perte de vue et des temples gigantesques en pleine nature ? J'espère que je serais capable à l'avenir d'intégrer encore plus ces cultures et de les digérer pour qu'elles aient une importante place dans mon travail, qui sera alors plus universel.


"Il y a quelque chose de fascinant dans le fait d'avoir 
plusieurs grilles de lecture à proposer."

* Il y a aussi beaucoup de symboles, dont certains religieux...

J'ai toujours souhaité ajouter des éléments mystiques pour créer quelque chose qui ne soit pas lisible directement. Il y a quelque chose de fascinant dans le fait d'avoir plusieurs grilles de lecture à proposer. J'aime beaucoup les anciennes civilisations et la culture qu'il peut y avoir autour.

Je crois que ce que je dessine peut être interprété de plusieurs manières. J'aime à penser que c'est un langage que les gens peuvent interpréter comme ancien ou à venir, dans le temps et l'espace. Ce que je crois c'est ce que j'ai vécu, mon entourage, c'est mon expérience de la vérité.

Bien sûr, il y a des croyances qui sont possiblement universelles, comme la culture Myan, que je trouve très intéressante.

* Le vert et le bleu reviennent très souvent...

C'est vrai que ces couleurs sont importantes dans ma vie, et pas seulement dans mes dessins, là par exemple je porte des chaussettes turquoise. Ça va jusqu'à l'intérieur de ma maison. Par contre, les couleurs n'ont pas forcément de signification. Les couleurs viennent naturellement en fonction de ce que je fais. Et c'est vrai que depuis quelques temps, le bleu et le vert reviennent régulièrement.

Je crois que les couleurs reflètent ce que j'ai en tête et permettent un peu de transcendance et d’abstraction dans mes dessins. Depuis deux ans, je dois avouer que je suis obsédé par les couleurs pastels, et un fond gris. J'aime le contraste entre des contours clairs et un fond profond.

* Les animaux ont aussi une place importante...

Les animaux et les humains ont des formes et caractéristiques très particulières, et les dessiner est tout simplement plaisant. Le fait de dessiner des animaux bizarres ou rares, que l'on ne voit pas en Angleterre, me donne l'impression d'apporter un peu de fun dans le quotidien des gens, et tout particulièrement avec mon travail dans la rue. J'ai l'impression que cette manière de peindre des animaux les montre différemment, un peu comme on a pu peindre des Dieux à un moment. J'aime l'idée que les gens puissent les voir ainsi.

* C'est quoi être un artiste selon toi ?

Selon moi un artiste est quelqu'un qui a une envie inébranlable de créer. Tout en ne se prenant pas trop au sérieux... Je crois que c'est important pour produire un travail honnête. L'idée n'est pas de se considérer comme un artiste, c'est plutôt d'observer, explorer, créer, développer, partager et vivre. La vie, tout simplement.

[FACEBOOK]