Tito Tomasi est habitué de ces colonnes. On apprécie son travail et son train de vie nous fait rêver. Tito voyage une bonne partie de l'année pour s'adonner à ses passions : VTT, surf et peinture. Un joli trio qu'il s'efforce de pratiquer chaque jour, où qu'il soit dans le monde. Entre deux avions et deux montagnes, il a eu le temps de passer à Vieux-Boucau pour dessiner sur le surf du GromSearch, et il a répondu à nos questions.

 

* La dernière fois que l'on s'est parlé, c'était il y a un an tu revenais du Kirghizstan, tu peux nous résumer ce qui s'est passé depuis ?

Waouh ! Depuis un an il s'en est passé ! Beaucoup de rencontres et de projets. Après quelques semaines de surf et de peinture dans les Landes, j'ai monté de nouveaux projets vélo. Deux guides VTT en Haute-Savoie, et surtout un projet de livre sur mes voyages. On a décidé de le sortir lors du Roc d'Azur à Fréjus en octobre, c'est le plus grand rassemblement vélo au monde.

Du coup ce projet a imposé son rythme. Je voulais le compléter avec des nouvelles destinations. Du coup, je suis parti au Nicaragua un mois pour traverser le pays par les sentiers en m'offrant de belles tranches de liberté sur les volcans.




 

"Passer des cartes Google à la réalité ça fait drôle !"



Puis le Cap-Vert, dépaysant et enrichissant. Un voyage en deux temps, du VTT dans les montagnes et du surf sauvage dans l'île des Déserts. Partout les gens étaient simples et accueillants, rendant le voyage encore plus intéressant. Ces deux voyages étaient incroyables et m'ont comblé. Pourtant pour compléter le livre, je suis reparti.

L'Indonésie d'île en île à VTT, du sommet des volcans à la jungle. À la recherche des meilleurs sentiers et des meilleures vagues sur les récifs. J'ai même eu la chance de pouvoir faire un atelier peinture avec les enfants du coin.

J'ai conclu le livre avec la Géorgie, un pays intrigant coincé entre la Russie, la Turquie et l'Arménie. Un voyage dans le temps grâce aux ruines du Moyen Âge, châteaux, tours et citadelles. Une odyssée à travers le Caucase avec le plaisir de rouler et de partager.

 

* Tu peux nous en dire plus sur chaque destination où tu es allé ?

Chaque destination a été marquante, que ça soit au niveau des aventures et de mon évolution personnelle. Le Pérou était mon premier vrai voyage à VTT. J'ai débarqué à Lima, la capitale, c'était la folie à vélo ! Puis les déserts et les hautes montagnes. Passer des cartes Google à la réalité ça fait drôle !

J'ai commencé à comprendre comment voyager sur les sentiers, du coup certains voyages étaient de vraies épopées. Ça reste de super souvenirs pour l'aventure, comme l’Équateur ou la Géorgie. Des fois, le voyage est comme une nouvelle vie, je m'installe et je profite à fond. VTT puis surf, de la peinture et de la découverte comme à Hawaï quand j'y suis resté près de trois mois.



* En voyage, comment tu organises ton temps pour dessiner ?

J'aime emporter de l'aquarelle et des carnets dans mon sac, et quelques Posca pour customiser des objets des gens. Un casque, un surf, ou un panneau pour un resto, ça fait toujours plaisir. Pour mes carnets, j'écris tous les jours, j'essaie de noter un maximum de choses, de garder des souvenirs. Je mets aussi des notes en dessins. Les croquis, je les fais en montagne directement, ou à la fin de la journée.
 

* Tu as dessiné avec des enfants en Indonésie et au Cap-Vert, peux-tu nous en dire plus sur ces collaborations...

Dès que c'est possible, j'essaie d'organiser un petit atelier peinture avec des locaux. Souvent ce sont des enfants, et aussi des adultes. L'idée est simple : se retrouver autour d'un support, des Posca dans les mains pour mettre de la couleur et commencer à s'exprimer. J'essaie de suggérer un thème pour axer les motifs et les aider à dessiner ensemble, c'est souvent autour de la Nature.

Les kids adorent ça, peindre sur un grand support est grisant, ils découvrent les Posca et leur simplicité. On rigole bien ! Les objets peints restent sur place pour le souvenir, comme les quatre long-boards que j'ai faits pour une école de surf au Nicaragua.



* C'est quoi le truc le plus bizarre que tu aies vu durant ces voyages ?

J'ai traversé beaucoup de moments étranges pendant ces voyages mais le plus marquant reste lors de ma visite du Caucase en Géorgie. Il y avait des squelettes humains dans les tours en ruine. L'histoire raconte que les anciens qui étaient malades retournaient dans ces citadelles du XIIème siècle pour s'éteindre en paix.
 

* Se baigner nu au Nicaragua, c'est la liberté ?

Ahahah ! Traverser un pays par les sentiers, monter les volcans ou tracer dans la jungle se rapproche assez de ma vision de la liberté. Rouler où je veux quand je veux est une sensation incroyable, avoir le choix dans nos vies est un luxe, et c'est peut-être ça la liberté.
 

* Tu sors finalement un livre, la fois où on avait discuté ça ne te branchait pas trop...

Il y a un an, j'ai été contacté par VTOPO, un éditeur marseillais spécialisé dans les beaux livres nature et vélo. Cédric voulait que l'on travaille ensemble. J'ai mis un bon moment avant d'avoir l'idée de ce livre.

Trail of Freedom, ça marque trois années de voyages à vélo de montagne. Dix destinations et une poursuite de la liberté moderne. Après avoir tenu des carnets pendant tout ce temps, il m'est apparu naturel de faire un recueil et de le partager. Le défi était réel, ça reste une expérience incroyable.




 

"La vie est pleine de surprises et il faut se laisser le choix !"

* Qu'est-ce que tu présentes dans ce livre ?

J'ai repris mes carnets, j'ai tout relu et ensuite je me suis mis à refaire les peintures et les dessins qui composent le livre aujourd'hui. Les aquarelles et croquis des carnets n'étaient pas exploitables pour l'impression. Les textes ont été réécrits pour obtenir un rythme saisissant et pour que le processus de recherche de liberté se ressente au fil des voyages.

Dix chapitres, dix destinations et beaucoup de bonheur ! Toutes ces années, j'ai reçu énormément de soutien de la part du public, et ce livre est un partage ultime et est dédié à tous les gens qui m'ont apporté des énergies.

Le livre sort le 10 octobre, il fait 128 pages, il est disponible avec dédicace sur mon site www.titotomasi.fr ou dans le commerce puisqu'il sera dans les bacs à la FNAC mais aussi sur Amazon, la Maison de la Presse.




* La suite de tes aventures, c'est quoi ?

Ah ! Écoute, pour la suite il y aura de nouveaux voyages, un projet de livre sur du long terme et un nouveau défi. Dés cet hiver je vais participer à des courses de VTT à l'étranger. Des épreuves en montagne sur plusieurs jours dans des paysages incroyables ! Chili, Argentine, Canada, Népal et aussi en France.

Ces courses me rapprocheront des pratiquants et enrichiront mon parcours.

Avec mes autres partenaires : les casques Urge Bike et ION pour les vêtements, nous travaillons sur des événements de custom en live et des collaborations artistiques. Il y aura plus d'art et d'exploration puisque je travaille actuellement pour monter des expositions, et notamment avec Posca pour une date à Paris. Comme tu vois le planning sera chargé et varié mais toujours dans le bon sens ! La vie est pleine de surprises et il faut se laisser le choix !


TiTO TOMASi
WEBSERIE
COMMANDER LES LIVRES